Institutions partenaires et collections numérisées

DONum est un Dépôt d'Objets Numérisés rassemblant les collections de plusieurs institutions partenaires dans le cadre de la BICfB. Ces institutions œuvrent depuis plusieurs années à la numérisation de parties significatives de leurs collections dont les contenus et descriptions sont réunis dans ce portail commun. Les fonds numérisés par chaque institution comportent leurs spécificités. Ci-dessous, vous trouverez une description générale des projets de numérisation mis en oeuvre chez chacun des partenaires et dont les résultats sont visibles sur ce portail.

Université Catholique de Louvain (UCL)

L'Université catholique de Louvain souhaite mettre en valeur un certain nombre de documents dont la datation s'étend du XVe siècle à nos jours. Ces documents (incunables et autres livres imprimés, cartes, photographies et diapositives…) touchent à une multitude de thématiques que ce soit du secteur des sciences et technologies, des sciences médicales ou encore des sciences humaines.

Les Bibliothèques de l'UCL (BIUL) ont identifié un certain nombre de documents ou d'objets dont l'originalité ou la fragilité justifie leur mise à disposition sous la forme numérique à un public le plus large possible.


Le portail DIAL.num qui centralise la production croissante liée à notre projet de numérisation permet un accès aisé à nos collections telles que :

  • « Collection académique ». Documents anciens rédigés par des membres de l'université.
  • « Collection japonaise ». Documents rares et anciens de la collection offerte par le Japon à l'Université de Louvain dans les années 1920.
  • « Orientalia ». Ouvrages anciens traitant de l'Orient.

Mais aussi à venir,

  • « Les grands personnages de l'UCL » qui reprend les écrits de quelques grands professeurs qui ont marqué notre institution tel Christian de Duve, Georges Lemaître, ... (en cours)
  • « Les incunables », livres imprimés avant le XVIe siècle dont la Réserve Patrimoniale conserve des exemplaires datant de 1472 à 1501 (en cours).

Afin de diffuser ces contenus le plus largement possible et d'enrichir ses collections, l'UCL participe également à différents projets de numérisation nationaux et internationaux.

Université de Liège (ULg)

Le Réseau des bibliothèques de l'Université de Liège développe, depuis plusieurs années, des projets de numérisation visant des corpus cohérents de documents de types particuliers ou ciblant des thématiques précises, correspondant à la diversité et à la richesse de ses collections patrimoniales. Parmi ces différents projets, on notera en particulier la numérisation :

  • d'une série de manuscrits médiévaux, pour certains richement enluminés. Le Réseau des Bibliothèques de l'ULg conserve en effet l'un des plus importants fonds patrimoniaux en Belgique ;
  • de plusieurs incunables, ouvrages imprimés au 15e siècle, peu après l'invention de l'imprimerie. L'Université de Liège en compte environ 500 ;
  • de cartes et plans anciens, concernant essentiellement la région liégeoise ;
  • de placards liégeois de la période moderne qui, pour la plupart, ne sont pas conservés aux Archives de l'Etat ;
  • d'ouvrages des 16e, 17e et 18e siècles, rares ou plus courants, mais toujours considérés comme de réels outils de travail par les historiens contemporains.

Université de Mons (UMONS)

Les origines de la Bibliothèque centrale de l'UMONS remontent à la fin du XVIIIe siècle. À l'époque, le fonds fut constitué par le biais des confiscations révolutionnaires qui visaient à alimenter la bibliothèque de l'École centrale du département de Jemappes - laquelle sera reprise en 1804 par la ville de Mons et ensuite, en 1966, par le Centre universitaire de Mons ancêtre de l'UMONS. Les collections provenaient des bibliothèques confisquées comme biens nationaux, c'est-à-dire ayant principalement appartenu à des institutions ecclésiastiques et d'Ancien Régime. C'est cette origine qui explique en grande partie la richesse actuelle des fonds anciens et précieux conservés à la Bibliothèque centrale. Ces fonds se sont accrus par dons et achats au cours des XIXe et XXe siècles. Les marques d'appartenances que l'on peut encore lire sur de nombreux manuscrits et imprimés témoignent du cheminement, parfois long et varié, de ces documents. La Faculté polytechnique fondée en 1837, s'est dotée dès le début d'une bibliothèque qui s'est étoffée tout au long de ce siècle, formant ainsi un savant mélange de livres et périodiques traitant des sciences et techniques industrielles au XIXe siècle. Les fonds anciens et précieux se composent de plusieurs sections :

  • Les manuscrits au nombre d'environ 4.000, datés du Xe au XXe siècle.
  • Les imprimés anciens : plusieurs centaines de milliers d'ouvrages, du XVe au XIXe siècle parmi lesquels 300 incunables dont un exemplaire incomplet de la Bible à 42 lignes imprimée par Gutenberg.
  • Les estampes : quelques 3.600 documents (dessins, aquarelles, gravures, lithographies, photographies et affiches qui concernent Mons et le Hainaut pour l'essentiel).
  • Les cartes et plans : environ 3.000 documents cartographiques (atlas et cartes) relatifs au monde, à la Belgique et plus particulièrement au Hainaut et à ses localités.
  • Les cartes postales : quelque 3.000 documents, datant principalement de la fin du IXe et du début du XXe siècle.

Pour de plus amples informations sur l'histoire de la bibliothèque, on pourra consulter La Bibliothèque de Mons-Hainaut 1797-1997, Université de Mons-Hainaut, 1997 et notamment les contributions de M.-Th. ISAAC et Cl. SORGELOOS, Les origines de la bibliothèque (pp. 17-25) et de R. PLISNIER, La bibliothèque communale. De l'École centrale à l'Université (1802-1966) (pp. 26-35).

Université de Namur (UNamur)

A travers son portail NEPTUN (NumErisation du PaTrimoine de l'Université de Namur) l'Université de Namur propose de découvrir ses collections précieuses numérisées, qu'elles proviennent de la Réserve précieuse de la Bibliothèque universitaire Moretus Plantin (BUMP) ou du Centre de Documentation et de Recherche Religieuses (CDRR). Les contenus de ce portail institutionnel sont intégrés dans DONum.

Les Réserves précieuses de la BUMP et du CDRR abritent un choix de livres et de pièces remarquables de la fin du Moyen Age à nos jours : manuscrits et autographes, livres imprimés, recueils de planches gravées, cartes et plans anciens, journaux mais aussi monnaies et médailles, collection sigillographique, photographies et cartes s'y rencontrent pour témoigner du développement des sciences et des productions multiformes de l'esprit humain. Dans toutes les disciplines importantes ayant fait l'objet d'enseignement ou de recherche, la Réserve précieuse dispose d'ouvrages fondamentaux et d'éditions remarquables pour en jalonner les étapes importantes.

D'autres pièces remarquables de l'Université de Namur sont également ciblées par ces projets de numérisation : modèles botaniques, herbiers historiques, objets scientifiques, archives dignes de conservation et de consultation; etc.

Université Libre de Bruxelles (ULB)

Les Archives & Bibliothèques de l'Université libre de Bruxelles sont engagées dans plusieurs projets de numérisation de leurs collections, matérialisés depuis novembre 2005 par la Digithèque (dont les copies numériques sont lisibles en ligne librement et gratuitement) ; et proposent un outil de gestion de collections d'images depuis 2002 via l'Iconothèque.

Plusieurs collections numériques sont ainsi exposées dans DONUM :

  • livres anciens des bibliothèques : ouvrages épuisés, tombés dans le domaine public, encore fort utilisés mais en mauvais état (à ce jour principalement en histoire et économie du début du XXème siècle)
  • ouvrages publiés par les Editions de l'Université de Bruxelles : ouvrages récents épuisés, et volumes de quatre séries (avec barrière mobile de 7 ans)
  • mise en valeur de personnalités marquantes de l'histoire de l'institution : Digithèque Henri Pirenne, Digithèque Pierre Gilbert, Digithèque Henri Laurent
  • présentation de l'histoire de l'ULB et du Libre Examen à travers divers types d'écrits
  • bouquet de revues littéraires belges (fin XIXème, début XXème)
  • sélection de couvertures de la revue Patrie, et de couvertures et extraits de la revue Pourquoi pas.