Mémoire sur les différentes idées qu’on a eues de la traversée de la mer glaciale arctique et sur les communications ou jonctions qu’on a supposées entre diverses rivières

Auteur(s), créateur(s), collaborateur(s) : Buache, Philippe
Collection(s) : Université de Mons (UMONS)


Type d'objet représenté: Livre, monographie
Lieu de conservation de l'objet original: Bibliothèque centrale
Titre: Mémoire sur les différentes idées qu’on a eues de la traversée de la mer glaciale arctique et sur les communications ou jonctions qu’on a supposées entre diverses rivières
Auteur(s), créateur(s), collaborateur(s): Buache, Philippe (auteur)
Editeur: Académie royale des Sciences
Année de première publication ou diffusion: 1754
Lieu de création de l'objet original: Paris
Autre(s) identifiant(s): MARS 1754
Langue de l'objet original: Français
Résumé: Philippe Buache est un des savants les plus originaux du XVIIIe siècle. Il peut être qualifié de premier géographe français. Né à Paris en 1700 d’une famille originaire de la Champagne, il s’intéresse d’abord au dessin et aux beaux-arts avant de se consacrer à l’architecture. Il passe ensuite de l’architecture à la géographie qui, de son temps, est considérée autant comme un art que comme une science. En 1721, il est nommé au dépôt des cartes et plans de la marine grâce à Guillaume Delisle, géographe du Roi et membre de l’Académie des Sciences. Il épouse, en 1729, la fille unique de celui-ci et dès 1730, hérite des fonctions et titres de son beau-père : géographe du Roi et membre de l’Académie. Il s’oriente alors vers la géographie physique. Le mérite de Buache est d’avoir construit un système géographique cohérent à partir d’observations et d’hypothèses diverses. L’idée centrale de son système est que la connaissance physique du globe doit commencer par celle des montagnes. Selon lui, les montagnes forment l’ossature continue du globe à travers les terres et mers, délimitant les bassins fluviaux et maritimes. Il a dressé des cartes géographiques de synthèse qui sont les premières du genre. L’œuvre de Buache sera publiée dans les Mémoires de l’Académie des Sciences à partir de 1752 jusqu’à sa mort en 1773. Elle est caractéristique de l’époque : les savants ne publient pas de gros ouvrages mais des courts mémoires qui se succèdent dans le temps. Son système connaît un succès immédiat car il est bien vu à la cour et très influent à l’Académie des Sciences et au ministère de la Marine. Buache s’est penché aussi sur le passage du Nord-Ouest, défendant l’idée d’une « Mer de l’Ouest ». C’est Guillaume Delisle qui a imaginé, dans l’ouest du Canada, la présence d’une mer intérieure, pour expliquer le passage du Nord-Ouest. Les théories de Buache ont été dénoncées par d’autres scientifiques et par les grands navigateurs comme Cook. Cependant ce cartographe a eu le mérite d’apporter à sa discipline des conceptions très nouvelles. Il a fourni la première explication rationnelle de l’ensemble du relief terrestre par sa théorie des montagnes. (Christine Gobeaux)
Description: Bibliothèque du Chapitre de la cathédrale de Tournai
Description physique de l'objet représenté: 18 p.
Décoration/Illustration(s) : 1 carte de la mer Arctique
Mots-clés: Régions polaires -- Découverte et exploration
Disciplines CREF: 1420
Fait partie du: Oeuvre protégée
URI/URL: http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=5794
http://donum.bicfb.be/handle/bicfb/10744
Collection(s) :Université de Mons (UMONS)

Fichier(s) constituant ce document :

File
imp160042-pdf.pdf
Format: application/pdf
Type d'accès: Accès ouvert


Voir/Ouvrir

Tous les documents dans DONum-BICfB sont protégés par le droit d'auteur, avec tous droits réservés.