La Vraie maçonnerie d'adoption ; précédée de quelques réflexions sur les loges irrégulières et sur la société civile, avec des notes critiques et philosophiques : et suivie de cantiques maçonniques. Dédiée aux dames. Par un Chevalier de tous les ordres maçonniques

Auteur(s), créateur(s), collaborateur(s) : Guillemain de Saint-Victor, Louis
Collection(s) : Université de Mons (UMONS)


Type d'objet représenté: Livre, monographie
Lieu de conservation de l'objet original: Bibliothèque centrale (Réserve précieuse)
Titre: La Vraie maçonnerie d'adoption ; précédée de quelques réflexions sur les loges irrégulières et sur la société civile, avec des notes critiques et philosophiques : et suivie de cantiques maçonniques. Dédiée aux dames. Par un Chevalier de tous les ordres maçonniques
Auteur(s), créateur(s), collaborateur(s): Guillemain de Saint-Victor, Louis (auteur)
Editeur: Philarethe
Année de première publication ou diffusion: 1785
Lieu de création de l'objet original: Philadelphie [Paris]
Autre(s) identifiant(s): 1103/54
Langue de l'objet original: Français
Résumé: Dès le 18e siècle, les femmes- aristocrates et bourgeoises- s’intéressent à la franc-maçonnerie. Cette tendance s’observe en Europe continentale où la sociabilité élitaire est généralement mixte. L’entrée des femmes en franc-maçonnerie débute avec la création de loges androgynes c’est-à-dire mixtes, fonctionnant en marge des obédiences organisées. La première d’entre elles est l’ordre des Mopses, fondée à Vienne en 1738. À la moitié du 18e siècle, ce type de loges disparaît pour laisser place aux loges d’adoption, réservées aux dames. Chaque loge est sous la tutelle de son homologue masculin. Les réunions se tiennent après celles des hommes et sont dirigées par un collège mixte. Les rituels d’adoption s’inspirent de l’Ancien Testament. Cette maçonnerie se distingue également par l’omniprésence de l’activité caritative. Le modèle de l’adoption se fixe avec le livre de Louis Guillemain de Saint-Victor Manuel des franches-maçonnes, ou la vraie maçonnerie d’adoption, publié pour la première fois en 1779.Ce manuel est le troisième volume du « Recueil précieux de la maçonnerie adonhiramite » que l’on doit à Guillemain de Saint-Victor. Il a eu un grand succès d’édition : une édition par an de 1779 à 1786 et six en 1787. Il comprend une « Épître aux dames », des « Réflexions préliminaires » qui énumèrent les différents noms de la maçonnerie d’adoption, une description de la « Maçonnerie d’adoption » et de ses quatre grades (Apprentissage, Compagnonnage, Maîtrise, Maîtrise parfaite), un « Cantique de clôture » et un « Recueil de cantiques ». L’édition présentée ici date de 1785 et ne comprend pas ce recueil de cantiques.Ce document provient de la bibliothèque de l’avocat et homme politique montois, Nicolas Defuisseaux (1802-1857). Celui-ci fut membre, à Mons, de la loge La Concorde, en 1826, puis de La Parfaite Union où il occupa les plus hautes fonctions. Sa bibliothèque est acquise en 2009 par l’Université de Mons avec la participation de l’ASBL les « Amis des Bibliothèques de l’Université de Mons ». Composée de 309 volumes, elle reflète les centres intérêts de son créateur avec des ouvrages portant sur le droit, l’histoire locale, la franc-maçonnerie sans oublier la littérature et l’histoire économique, politique et sociale. (Christine Gobeaux)
Description physique de l'objet représenté: 1 volume (98 p.) ; in-24
Reliure : Reliure demi-basane fauve, plats de papier flammé rouge, dos lisse orné et doré, tranches jaspées bleu (reliure du XIXe siècle).
Mots-clés: Franc-maçonnerie
Disciplines CREF: 5140
Fait partie du: Oeuvre protégée
URI/URL: http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=5688
Collection(s) :Université de Mons (UMONS)

Fichier(s) constituant ce document :

File
imp170032-pdf.pdf
Format: application/pdf
Type d'accès: Accès ouvert


Voir/Ouvrir

Tous les documents dans DONum-BICfB sont protégés par le droit d'auteur, avec tous droits réservés.