[Médaille en hommage à Ad. Devillez, Aug. Macquet, Arm. Halleux, J. Yernaux] - (ca 1937)

Auteur(s), créateur(s), collaborateur(s) : Jacobs, Gustave
Collection(s) : Université de Mons (UMONS)


Type d'objet représenté: Objet d'art
Lieu de conservation de l'objet original: Bibliothèque centrale
Titre: [Médaille en hommage à Ad. Devillez, Aug. Macquet, Arm. Halleux, J. Yernaux]
Auteur(s), créateur(s), collaborateur(s): Jacobs, Gustave (auteur)
Editeur: AIMS
Année de création de l'objet original: ca 1937
Lieu de création de l'objet original: S.l.
Autre(s) identifiant(s): Médaille 23
Langue de l'objet original: Français
Résumé: En 1937, l’École des Mines fête le centième anniversaire de sa fondation. Pour célébrer celui-ci, des cérémonies et festivités sont organisées les 24, 25 et 26 septembre. Lors de la journée du 24 septembre, l’Association des Ingénieurs de l’École des Mines de Mons (AIMS) offre un médaillon, réalisé par le sculpteur montois Gustave Jacobs, qui perpétue les traits de quatre directeurs éminents : A. Devillez, A. Macquet, A. Halleux et J. Yernaux. De ce médaillon, il a été tiré une médaille en bronze, de forme rectangulaire (60 x 85 millimètres). L’avers présente les bustes de ces quatre personnalités. L’ingénieur Adolphe Devillez (1813-1891) est entre comme professeur de mécanique analytique et rationnelle, lors de la création de l’École des Mines à Mons, en 1837. Avec son ami Théophile Guibal, il élabore le programme des cours. En 1865, il devient directeur, fonction qu’il assume jusqu’en 1890. Lui succède Auguste Macquet. Cet ingénieur au Corps des Mines et professeur de physique générale et appliquée a créé le cours d’électricité. Il s’est occupé de promouvoir l’application de l’électricité dans les différents secteurs de l’art de l’ingénieur en créant un laboratoire d’électricité. Il prendra sa retraite en 1919. C’est Armand Halleux (1869-1956) qui sera directeur de 1919 à 1923. Entré à l’École des Mines en 1900 comme répétiteur d’électricité et d’électrotechnique, il continue dans la lignée de son prédécesseur à développer l’enseignement de l’électricité jusqu’en 1934. Il fera partie du conseil d’administration jusqu’en 1952. Jules Yereaux (1886-1950) qui a été l’élève d’Auguste Macquet et d’Armand Halleux sera nommé professeur d’électricité et d’électronique en 1919. De 1934 à 1946, il prend la direction de l’établissement. C’est à lui que l’on doit la construction des laboratoires au boulevard Dolez. Le revers de la médaille porte la mention « À l’occasion du centenaire de l’École des Mines de Mons l’AIMS reconnaissante ». La signature de l’artiste Gustave Jacobs (1891-1986) figure sur l’avers de la médaille. Ce sculpteur montois, ami d’Anto-Carte, s’est formé aux Académies de Mons et de Bruxelles. Il a réalisé de nombreux bas-reliefs et monuments pour la ville de Mons. Professeur de sculpture et directeur de l’École des Arts et du Dessin de Saint-Josse-ten-Noode, il expose avec le Cercle « Bon Vouloir » à Mons. (Christine Gobeaux)
Description physique de l'objet représenté: 1 médaille, tranche lisse, (60 x 85 mm)
Support : bronze
Mots-clés: Devillez, Adolphe (1813-1891) -- Médailles; Macquet, Auguste -- Médailles; Halleux, Armand (1869-1956) -- Médailles; Yernaux, Jules (1886-1950) -- Médailles; Faculté polytechnique (Mons) -- Histoire; Ecoles des Mines (Mons) -- Histoire
Disciplines CREF: 5140
5150
Fait partie du: Oeuvre protégée
URI/URL: http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=5597
http://donum.bicfb.be/handle/bicfb/10188
Collection(s) :Université de Mons (UMONS)

Fichier(s) constituant ce document :

File
MED008-pdf.pdf
Format: application/pdf
Type d'accès: Accès ouvert


Voir/Ouvrir

Tous les documents dans DONum-BICfB sont protégés par le droit d'auteur, avec tous droits réservés.